Un cadeau gratuit qui revient cher

Publié le par Laura

La vente pyramidale* est illégale dans de nombreux pays, particulièrement dans les pays francophones. Mais elle est autorisée en Slovaquie ou siège le site dont Virginie nous parle aujourd’hui. Etudiante, c’est en consultant ses forums habituels qu’elle est tombée sur une annonce des plus alléchantes, qui propose "un ordinateur portable pour 30$".

 

« Le titre alléchant et le contenu du message ont attirés mon attention. J'ai contacté l'auteur. Il m'a assuré qu'un copain à lui avait reçu ce portable l'an passé, en attendant seulement 5 mois. J'ai parcouru le site (en anglais) que j'ai traduit avec l'aide d'internet. Tout me paraissait simple. Je me suis laissé convaincre.

J'ai payé 30$ pour recevoir les boosters** et m’inscrire pour le cadeau de mon choix. Les boosters sont arrivés assez rapidement mais je m'en moquais je ne m’intéressait qu’à mon avancée dans la liste, que je suivais de façon obsessionnelle. J'ai vite comprit que cela n'avançait pas. Pour que le site offre un ordinateur portable il faut que 80 personnes s'inscrivent, alors quand il y a 5000 personnes avant toi***...

Mais j'étais quand même convaincu que le site était sérieux. Je pensais juste avoir mal choisi mon cadeau (trop de monde inscrit). J’ai donc souscrit à d'autres listes, payant à chaque fois 30$. Mais là non plus mon nom ne montait pas...

Puis, j’ai reçu des emails m'informant que si je parrainais de nouveaux membres, je remonterai dans la liste et recevrais mon cadeau. Par exemple, en parrainant 80 personnes pour le pc portable je le recevrais toute de suite sans attendre. Me voilà donc parti à poster le même genre de message que celui du forum qui m’avait fait découvrir le site. J’ai pu convaincre 2 ou 3 personnes auprès desquelles je voudrais m’excuser pour leur avoir fait croire ce dont j’étais moi-même persuadée. Je n'ai cependant jamais menti sur le fait que j'avais reçu quelque chose.

 

En tout, j'ai dépensé au moins 150$ sur ce site, et je n’ai jamais rien gagné. Je sais aujourd'hui que j'aurais mieux fait de donner cet argent à la Croix-Rouge ou à un autre organisme caritatif.

 

J'ai ainsi compris que rien n'est gratuit et qu'il faut se méfier. Aujourd’hui, ce type de site existe en français. Je déconseille à tout le monde de s'inscrire car c'est de l'arnaque ! J’espère que mon témoignage permettra à d'autres de ne pas tomber dans le piège. »

 

 

* cf. lexique de Papa Noël

** Virginie dit d’elle-même qu’elle ignore si les boosters sont efficaces : elle ne les a jamais utilisés !

*** Le site explique très bien le principe de la vente pyramidale voir ci dessous.

 

 ___________________________________________

Explication (simplifiée) du principe de vente pyramidale :

Le tableau ci-dessous, extrait des FAQ du site dont parle Virginie montre très bien comment on peut gagner son cadeau. Un petit calcul mathématique montre encore mieux comment seuls les premiers d’une liste recevront effectivement leur cadeau :

 

 

- 4 inscriptions (Kerry, Andy, Claire et John) permettent à Mike, le 1er de la liste d’obtenir son présent. 

- 8 inscriptions (Andy, Claire, John, Matt, Sue, Paul, Mary et Jane) sont nécessaires pour que Kerry, la 2nde reçoit son présent. 

- 32 inscriptions seront nécessaires pour que Martin, 11ème sur la liste reçoive à son tour le cadeau (4 pour chacun des 8 membres qui le précèdent) la progression suit donc une courbe exponentielle : chaque personne qui s’inscrit a moins de chance de recevoir le cadeau que celle qui la précède.

Là où l’affaire est drôlement rentable :

Pour que Virginie reçoive son ordinateur portable, il faudrait que 80 personnes s’inscrivent pour chacun des membres au-dessus d’elle dans la liste, payant chacune 30$. Ce qui signifie que, pour envoyer 1 ordinateur d’une valeur de 1.350$, le site touche 80x30$ soit 2.400$.

Cela rappelle bien le principe de Las Vegas :

"Pour gagner dans un casino, le mieux est d’être du côté de la banque".

 

 

Merci à Viriginie pour avoir accepté de raconter  et laisser publier ici son histoire

Publié dans Victimes du Papa Noël

Commenter cet article