N'est pas photographe pro qui veut

Publié le par Laura et Eric

Mettre ses photos en ligne pour les copains peut avoir des conséquences… Il y a quelques mois, Snoopy* s’est adressé à nous pour cause de harcèlement.

Snoopy avait mit des photos sur un site, à l’attention principalement de ses proches. Et oh, surprise ! Une société "Ghost Inc." le contacte pour lui acheter les droits d’une des photos. Le but ? S’en servir pour une pub Coca-Cola. Pour pouvoir utiliser ladite photo, on lui propose £4.500. Effectivement, cela mérite réflexion...

Snoopy se fait tirer un peu l’oreille puis se laisse convaincre. En fait, il lui est expliqué qu’en tant qu’intermédiaire, Ghost Inc. gardera 75% des £4.500. C'est moins intéressant mais c’est  mieux que rien... Il accepte de donner son identité et son adresse physique. Peu de temps après, il reçoit un chèque d’acompte de £3.375 avec pour instruction de le déposer et d’en virer £3.000 par Western-Union (WU).

Snoopy commence alors à avoir des soupçons… Il envoie un message disant qu’il ne comprend pas bien les instructions, ce à quoi il lui sera objecté que c’est une procédure légale et normale. Ce sera le dernier message courriel de cette affaire !

Là où c’est bien fait 

Snoopy est français. Le site des photos est international et Ghost Inc. se dit anglais. Du coup, lorsqu’on lui parle de loi, Snoopy, s'il est mal informé, pourrait ne pas tilter.

Là ou Snoopy a eu des problèmes

Comme il s’est inquiété, le mugu l’a appelé, plusieurs fois par jour, le harcelant pour le faire céder.

Pour le coincer, alors que Snoopy était déjà en contact avec nous, le mugu lui a envoyé un lien vers un faux site "Ghost Inc."… Mais un vrai site pirate, totalement infecté et virulent !

Comment Snoopy s’en est tiré 

Snoopy a contacté le site des photos pour les prévenir de l’affaire. Il a contrôlé et nettoyé son ordinateur des "cadeaux" du site Ghost Inc. Pour se débarasser du mugu, il a fait le mort, tout simplement. En 48h, l’arnaqueur a compris et cessé d’appeler. Snoopy s’en est donc tiré avec quelques sueurs froides jurant, juste à temps, que l’on ne l’y prendrait plus.

Et s’il avait encaissé le chèque ?

Le chèque était vraisemblablement faux ou volé. Ce qui signifie que sa banque aurait crédité puis repris les £3.250. Les opérations de contrôle pouvant prendre plusieurs semaines (notamment en Grande Bretagne), cela laissait le temps à Snoopy de vérifier son compte après encaissement et puis de faire le virement WU avant que sa banque ne l’informe de l’insolvabilité du chèque.

______________________________________________
* Identité/pseudo de convenance

Publié dans Victimes du Papa Noël

Commenter cet article