Danielle, mère de famille et grande maga

Publié le par Laura

Le vendredi soir sévit sur TF1 une émission réputée démagogique traitant des problèmes de voisinage et des arnaques en tout genre. Pour une fois, la zapette de Papa Noël a pointé dessus au bon moment.

En effet, le sujet** qui commençait racontait une histoire de Scam 419* comme on en voit peu. Danielle, une quarantaine d'années s'est faite prendre par un scam Ivoirien où on lui proposait 15% de 12.500.000 USD. L'affaire, bien ficelée pour un scam, consistait à sauver une très jeune fille de son pays et de la faire venir chez elle.

L'histoire a duré 4 mois... 

Danielle a commencé par verser 1.000 euros pour obtenir un certificat de légalité et un certificat de banque tels que ci-contre. Ensuite des transferts ont "échoués". Une section anti-terroriste Ivoirienne lui a réclamé 3.200 euros pour envoyer un diplomate avec l'argent en Europe... Nouant des liens fort par téléphone avec la petite Roomy, Danielle a versé de plus en plus d'argent, se disant qu'avec l'investissement qu'elle fait, autant aller jusqu'au bout :

à Amsterdam où elle est allée avec sa fille, adolescente !

Ensemble, elles sont montées avec trois gars dans une voiture qui les ont emmenées dans un lieu inconnu. Là, elles ont versé 9.200 euros pour récupérer la malle et la faire ouvrir. Et, oh, surprise ! Les N° de série des billets sont "codés par un trait rouge". Pour éliminer le "codage" des billets, les malfrats vont demander jusqu'à 120.000 euros. Danielle "négocie" le "décodage" à 15.000 euros qu'elle envoie à Amsterdam. On est en Juillet 2006 et Danielle a désormais versé un total de 40.000 euros.

Ce n'est que lorsque les "problèmes" de nettoyage des billets reprennent qu'elle commence à avoir des soupçons.

Là où l'arnaque a été imparable :

- Les mugus* ont beaucoup joué sur le côté "sauvetage". Danielle était plus impliquée dans le sauvetage de Roomy que dans la récupération de l'argent. Le contact téléphonique a été primordial aussi***.

- La victime a effectivement vu des billets quand elle a été à Amsterdam. Elle a pu les toucher.

- La victime a eu de nombreux contacts, elle a cru parler à des avocats, des banquiers et des hommes d'affaires.

Là où la victime aurait du se méfier

- Dès le premier envoi, une pseudo banque accuse de réception les "sous" ! De plus, la banque réclame des virements WU au lieu de virements bancaires.

- Les différents protagonistes semblent tous savoir ce qu'elle a dit, à l'un ou à l'autre alors qu'ils ne sont pas censés être en contact entre eux. Cela donne des incohérences flagrantes dans le scénario.

Là ou la victime a prit de gros risques

- Amsterdam, seule avec sa fille adolescente, pour rencontrer des inconnus. Est-il nécessaire d'insister ?

- pour verser tout cet argent, Danielle a pioché dans le compte courant de la famille et dans le compte professionnel de l'entreprise familiale. Pire, elle a donné les coordonnées de ces comptes aux arnaqueurs (alors qu'elle faisait des virements WU : encore une incohérence). 

- La victime n'a jamais vérifié la correspondance des numéros de téléphone qu'on lui a donné.

Le résultat de l'émission 

Julien Courbet à appelé "l'homme d'affaire", "le banquier" et Roomy pour leur dire qu'ils étaient démasqués et acteurs d'une émission télé. Tous les trois ont raccroché dès qu'ils ont réalisé.

Il a fait prévenir la banque de la victime et rappelé qu'il y a très peu de chance pour que Danielle revoit son argent. Enfin il a expliqué rapidement la mobilité des mugus et le côté organisation mafieuse de l'ensemble.

Pourquoi Papa Noël approuve mais n'est pas d'accord 

Si Papa Noël est pour la médiatisation des arnaques en lignes et pense qu'une émission réputée anti-arnaque est un excellent support de vulgarisation des scams, il a trouvé que les formes n'étaient pas forcément idéales...

Tout d'abord le ton : tout le sujet a été traité comme une farce. Tous les interlocuteurs étaient rigolards, se moquant gentiment de la naïveté de la victime. 

A aucun moment le mot "scam" ou l'un de ses équivalents n'a été prononcé. Silence aussi  sur la popularité de cette arnaque. 

Enfin, le OCLCTIC, organisme habilité à intervenir dans ces affaires, n'a pas été évoqué et, surtout, Julien Courbet n'a pas parlé de l'importance de porter plainte dans ces affaires, même si cela ne fera pas revenir l'argent.

 _________________________________________________

*  Voir le lexique de Papa Noël

** Sans Aucun Doute du vendredi 06/10/2006 

 

 

*** Cela explique l'importance du téléphone dans les affaires de scambaiting* 

Publié dans Victimes du Papa Noël

Commenter cet article

Bart 07/11/2006 20:14

Tout ça semble demontrer qu'il faut continuer inlassablement a pointer du doigt et dementir les memes arnaques, les memes scam, les faux virus, chain mail et autres..
Bonne continuation
bart

kerinel 16/10/2006 17:51

Ce n'est helas pas la premiere fois que cette emission, sous couvert de dénoncer les arnaques, cherche seulement à se faire du beurre (de l'audimat) sur le dos des victimes... C'est malheureusement plus porteur, plus facile et plus rapide de se foutre de la gueule des victimes que de faire du journalisme... Il a appelé le "banquier" et tout le monde pour leur dire qu'ils étaient démasqués . Super, ça leur fait une belle jambe, c'est sur, ils ont eu vachement peur de Zoro-Courbet, ils ne recommenceront certainement pas... A quoi cela a-t-il servi a part le faire mousser ? C'est pitoyable et odieux...bon ventkerinel